Page d'accueil » Politique de la santé » Projet Nursing DRG

Projet NursingDRG (qui succède SwissDRG et soins)

Au sein du projet commun de Swiss Nurse Leaders et de l’ASI-SBK, les deux associations s’engagent pour que les prestations de soins dans le nouveau système hospitalier soient représentées de manière transparente, en rapport avec les prestations et au cas par cas.

Site web NursingDRG online!

Compact et clair - la platforme d'information concernant le NursingDRG

Déroulement du projet: aperçu chronologique jalons

Date Jalons
Mars 2016 Mandat concernant l’analyse des données par cas d’hôpitaux sélectionnés
Fév. 2016 Décision SwissDRG SA : introduire des indemnités complémentaires pour les traitements de soins infirmiers complexes dès 2017 !
Janv. 2016 Lancement du projet partiel Nomenclature (adaptations rédactionnelles des dispositions générales) ; durée probable jusqu’à fin juin 2016
Juin 2015 Catalogue CHOP complété par le groupe de prestations „Manger et boire“, valable à partir du 1er janvier 2016
Août 2014 Présentation de la pétition pour l'extension de CHOP
Mars 2014 L’Swiss Nurse Leaders et l’ASI décident la poursuite du projet, désormais sous le nom NursingDRG.
Janv. 2014 Sous le titre Traitements complexes, une charge en soins plus élevée peut être codée avec le code CHOP 99.C1 à partir du 1.1.2014.
2013 Après des entretiens avec l’Office fédéral de la statistique, l’Swiss Nurse Leaders et l’ASI ont remanié les propositions avec SwissDRG et les ont à nouveau présentées. La proposition est acceptée et les codes CHOP envoyés sont admis dans le catalogue CHOP.
2012 Proposition à l’Office fédéral de la statistique OFS d’admettre un chapitre complémentaire pour la classification suisse des opérations (CHOP) avec des critères pour une charge en soins plus élevée. La proposition est rejetée à la grande déception de tous les participants.
2011 Le centre pour les sciences cliniques infirmières (USZ) présente le rapport final « Mandat d’expert indicateurs des soins ».
2009 Etablissement du rapport d’études « Analyse quantitative charge en soins ». L’analyse étudiait l’aptitude de SwissDRG concernant l’homogénéité des coûts de soins et des prestations de soins.